Informations

PayPal

La répercussion des chaleurs sur les juments

Nombreux sont les cavaliers et drivers qui rencontrent des difficultés avec leurs juments lorsqu’elles sont en chaleur. Elles deviennent alors « rétives », « pisseuses », « raides », …

Les comportements d’une jument en chaleur peuvent être totalement différents et difficilement compatible avec une pratique sportive.

Le cycle de la jument L’appareil reproducteur des juments n’est généralement pas très actif toute l’année. En effet, chez la plupart des juments le cycle œstral se déroule normalement de fin mai jusqu’au mois d’août, période qui correspond à une saison de reproduction naturelle chez les chevaux. Pendant cette période, la jument aura un cycle d’une durée d’environ 21 jours dont une période de chaleurs, également nommée phase œstrale, qui peut durer de 2 à 15 jours selon les juments. S’en suit la phase di-œstrale pendant 12 à 18 jours.

L’impact des chaleurs sur la jument

Avec le retour du printemps, force est de constater que le comportement des juments est souvent modifié. Si c’est généralement surmontable, cela peut poser parfois de réels problèmes et certaines juments ont un tout autre comportement. En effet l’intensité des changements d’humeur va varier selon chacune d’entre elle et de de la douleur qu’elle éprouve. Parmi les symptômes les plus fréquents lors des chaleurs, on notera les sautes d’humeur, des juments qui deviennent rétives, qui collent à la jambe, qui sont plus susceptibles, stressées, raides, sensibles au pansage… Tous ces signaux sont une réponse à des douleurs causées par leur chaleurs et par les hormones sécrétées pendant cette période.

Outre les désagréments du moment qui peuvent nuire aux performances sportives, ceux-ci peuvent avoir pour conséquence physique sur la jument comme des dorsalgies, des coliques voire même des coups de sang chez les sujets les plus sensibles.

Lorsque la jument montre des signes forts comme ceux énumérés ci-dessus, il est recommandé de demander au vétérinaire de faire un examen gynécologique approfondi pour trouver une éventuelle cause de la douleur et s’assurer qu’il n’y ait pas de cause autre que le dérèglement hormonal induit par les chaleurs.

Soulager la jument avec des compléments alimentaires

Il n’est pas toujours possible de traiter de façon médicamenteuse ces chaleurs douloureuses chez la jument car certains produits sont incompatibles avec la compétition ou trop extrême si l’on souhaite pouvoir envisager une carrière de reproduction après la carrière sportive. Il existe alors des compléments alimentaires naturels qui permettent de remédier à ces sautes d’humeur chez la jument. Composés à partir de plantes qui vont apaiser les humeurs en favorisant la décontraction, atténuer la libido en régulant les cycles et donc en diminuant les manifestations extérieures, ceux-ci peuvent apporter un réel bien-être à la jument et améliorer de façon remarquable son comportement.

Decouvrez la solution equiperformance