Informations

PayPal

La toux et l’emphysème du cheval : des affections à suivre de près

Chez le cheval, la toux est un symptôme qui signale la présence d’un trouble pulmonaire passager ou chronique.

Lorsque les affections respiratoires des équidés ne sont pas traitées, même les cas les plus simples (allergies) elles peuvent évoluer et devenir une maladie grave comme l’emphysème. Il s’agit d’une maladie inflammatoire chronique qui peut être d’origine allergique ou non. Cette affection respiratoire grave et incurable altère les alvéoles pulmonaires de l’animal.

Quelles sont les causes de la toux et de l’emphysème chez le cheval ?

La toux équine se manifeste souvent pour dénoncer un problème pulmonaire accompagné d’un encombrement des voies respiratoires. La forme de toux la moins dangereuse et la plus fréquente survient à la suite d’une allergie à la poussière, au foin de piètre qualité ou tout simplement à la pollution. 

D’autres affections plus sérieuses telles que la grippe, la rhino-pneumonie, la bronchite, la gourme ou l’anémie infectieuse sont provoquées par des virus ou des bactéries nocives et très contagieuses.

Le cheval emphysémateux est reconnaissable aux difficultés respiratoires qu’il éprouve (dyspnée). L’animal doit fournir un effort excessif en utilisant ses muscles abdominaux et respire péniblement en deux temps. Il s’affaiblit et n’arrive plus à atteindre ses performances physiques habituelles que ce soit au travail ou au cours d’une compétition. Cette affection chronique, également appelée « pousse » est comparable à l’asthme.

Les crises de pousse peuvent être provoquées par certaines substances présentes dans l’environnement du cheval comme la poussière, le pollen, les moisissures qui se trouvent dans le foin et la paille ou encore une litière inadaptée. Lorsque l’organisme du cheval réagit à ses allergènes en libérant des molécules pro-inflammatoires, les poumons sont envahis par une affluence de cellules inflammatoires : les bronches sont alors fermées, la production de mucus augmente et les muscles lisses bronchiques sont hypertrophiés.

Quelles sont les conséquences de la toux équine et de l’emphysème ?

Bien que le cheval soit un animal très puissant, la toux a tendance à l’épuiser, en particulier lorsqu’il fait des efforts physiques dans le cadre de ses différentes activités (sport ou travail). Il s’essouffle plus vite et a tendance à faiblir. Des crépitements et des sifflements peuvent être perçus au niveau des poumons. Il peut également s’en suivre une perte d’appétit et un amaigrissement rapide, une toux chronique et persistante, aussi bien au repos que pendant l’effort.

Lorsque le cheval fait des efforts prolongés et que la toux s’intensifie, ses nasaux enflent et du sang peut même parfois s’en écouler. Cela signifie que l’affection est déjà grave et peut entrainer le décès prématuré de l’animal, si le propriétaire ne réagit pas rapidement en faisant appel aux services d’un vétérinaire. Le traitement de la toux et de l’emphysème est donc très important pour le bien-être et la santé de l’animal.

Comment prévenir et traiter la toux équine et l’emphysème ?

Les démarches préventives consistent tout d’abord à respecter les règles d’hygiène en nettoyant régulièrement le box de votre cheval. Son lieu de vie doit être spacieux et bien aéré en installant des portes ou des cloisons grillagées. Évitez d’utiliser une litière en paille : préférez les matériaux plus sains comme les copeaux par exemple.en améliorant la qualité de vie de l’animal (meilleure alimentation, protection contre les sources d’allergies, etc.). 

Quoi qu’il en soit, le changement d’environnement reste souvent la meilleure solution pour éloigner le cheval des éléments qui aggravent son état.

Pour lutter efficacement contre les virus et les épidémies, il faut encourager la vaccination des chevaux, une action obligatoire pour les propriétaires de chevaux de compétition.

S’il s’agit de l’emphysème, une affection chronique et incurable, l’intervention du vétérinaire est recommandée : il administrera des médicaments pour réduire les symptômes qui épuisent le cheval.

Des compléments alimentaires et/ou des produits naturels  peuvent être prescrits pour traiter ces problèmes pulmonaires.

voir les produits proposés par equiperformance

Un cheval bien pris en charge a un bel avenir devant lui, et la participation à des compétitions est tout à fait possible.