Informations

PayPal

Causes et conséquences de l’ulcère du cheval:

Si aujourd’hui les vétérinaires posent un diagnostic rapide sur cette maladie, avec l'utilisation de l'endoscopie gastrique, il est intéressant de s’interroger sur les causes de l’ulcère du cheval.

L’estomac du cheval, proportionnellement petit pour sa taille, produit continuellement de l’acide chlorhydrique :

le fractionnement des repas donnés par les soigneurs et une litière non ingérable en box entraînent alors l’attaque de l’estomac vide par l’acide produit.

Quant à l’alimentation concentrée, à base de granulés ou pauvres en fibres, elle est rapidement digérée et accentue ce phénomène, à l’origine d’ulcères.

Les rythmes de travail du cheval peuvent aussi favoriser l’apparition d’ulcères.D’une part, cause de stress pour l’animal, le travail intensif, répétitif, sur la vitesse, entraîne un regain d’acide dans la partie la plus fragile de l’estomac. D’autre part, la concentration du travail sur une petite période et l’inactivité en box déclenchent aussi la sécrétion d’acide dans l’estomac. Et, plus globalement, l’environnement, l’enchaînement des compétitions avec des transports longs stressent le cheval et provoquent la survenue d’ulcères.

Les conséquences sont à la hauteur de la souffrance du cheval. L’état général et physique se dégrade en fonction de l’intensité de la douleur ressentie lorsque l’animal s’alimente ou lorsqu’il travaille. Le cheval peut alors manger et boire moins, ou cesser de s’alimenter. Il peut aussi tiquer à l’appui, s’entraîner avec moins d’entrain. et meme tout simplement refuser de s’entraîner, et ainsi enchaîner les contre performances en compétition.

Manipuler et faire travailler le cheval devient difficile.

C’est alors un cercle vicieux qui s’installe.

L’ulcère du cheval touche une majorité de chevaux et altère le comportement au travail ou en compétition.

En définitive, à titre préventif ou pour éviter les récidives, une attention toute particulière doit être apportée à l’alimentation, aux conditions de vie, à la récupération après l'effort et au stress du cheval.

Des aliments complémentaires tels qu'equi-gatriprotect favorisent la guérison des ulcères et diminuent leur intensité et leur frequence favorisant ainsi le bien etre et la performance du cheval.